Battambang - Des milliers de chauves souris et de singes

Après un triste épisode pluvieux sur une île qui ne vaut pas la peine d'être relaté, je remonte dans les terres. A Battambang exactement (ce nom de ville est exceptionnel). Je retrouve un peu de beau temps ainsi qu’un meilleur moral qui était tombé au plus bas après 3 jours de pluie en discontinue.

Pour le Cambodge, Battambang est une grosse ville, l’une des plus importantes du pays. Mais la circulation y est tranquille, les touristes se font rares et cela me rappelle le calme des villes laotiennes. Elle est agréable mais pas d’un grand intérêt, le marché n’est pas des plus animés et se balader dans les rues n’a rien d’extraordinaire. L’architecture y est intéressante et quelques bars et restos sont plaisants. Battambang a une scène artistique qui se développe de plus en plus. Certains bars ont une déco originale et détendue et y prendre un petit dej' ou un verre est agréable, tout ceci plairait a nos amis hypster. Une école de cirque à l’extérieur de la ville est réputée dans le pays et même en Asie. Ils organisent des représentations le week-end qui apparemment, valent le détour.

Le soir de mon arrivée, je rencontre une belge et un italien, et après plusieurs verres nous décidons de partir en moto ensemble le lendemain.

On décide d’aller voir un temple, un vieux temple, de l’époque pré angkorienne, qui a plus de 1000 ans. Perché sur le sommet d’une colline, il oblige les visiteurs à grimper plus de 200 marches. Chose fatigante avec cette chaleur. Une fois l’ascension terminée, des femmes vous attendent vous proposant des jus de sucre de canne extra frais. Le filon est bien trouvé car nous en achèterons tous les trois. Le temple respire l’usure du temps, mais a réussi à y faire face avec bravoure. Plus de mille ans après son utilisation les pierres tiennent encore et la stature de la tour a persisté. De quoi me mettre l’eau à la bouche avant les célèbres temples d’Angkor que je découvrirai quelques jours plus tard.

Nous continuons vers une autre colline avec un autre temple, plus récent cette fois. Cette endroit abrite de nombreuses grottes dans lesquelles des milliers de chauves-souris  ont trouvé refuge. Aux alentours de 17h30 elles sortent toutes pour aller chasser, spectacle semble t-il impressionnant. Nous reviendrons en fin d’après midi pour regarder cela.

En patientant nous… Attendons que le pluie cesse pour gravir la colline. Tous les Cambodgiens nous disent que cela est trop dangereux de monter en moto quand on ne connait pas la route. Un classique de ce pays, te faire croire une pseudo interdiction ou te vendre un grand danger pour ensuite te proposer le service d’un « professionnel » contre quelques dollars. Évidemment on ne tombera pas dans le panneau et y allons par nous mêmes sous leurs énième mises en garde. Nous arrivons au sommet sans difficulté, la route était juste bien pentue, rien de bien méchant. Le temple qui se dresse  est envahi par les singes, qui grimpent dessus ou se baladent à leur guise entre les visiteurs. Bien évidemment il y a toujours quelques grands couillons pour nourrir les singes ou essayer de s’en approcher trop près. Je ne veux pas être mauvaise langue mais ces « grands couillons » dont je parle étaient chinois. Et quelle fut ma satisfaction quand un des singes leur vola un sac et s’en alla dans un arbre. Même le regard de ce voleur était narquois et révélait une petite vengeance.

Personnellement je me contente de les observer et de les photographier parce que je trouve ces animaux fascinants!

 

À part ça, la vue est juste exceptionnelle, la campagne se dessine à perte de vue et les champs aux différentes nuances de vert forment un beau contraste.

Il est bientôt 17h et nous redescendons pour assister à  la parade des chauves souris. On s’attable,          prenons une bière et attendons, plus d’une heure, sous la pluie (on avait un parasol tout de même). Les voilà qui commencent à sortir et je ne m’attendais pas à ça. Des milliers de chauves souris s'expulsent en discontinue d’un trou dans la roche pendant plus d’une heure formant un vrai nuage noir au dessus de nos têtes. Spectacle unique et impressionnant

La nuit et la pluie continuent de tomber et c' est le moment de rentrer. Quelle chose stupide ! Rentrer de nuit sous la pluie sur une route que l’on ne connait pas au Cambodge est totalement stupide et pas agréable du tout. Les voitures qui vous éclaboussent, les phares qui vous éblouissent ou les trous que l’on ne voit pas :voilà les raisons qui m'ont fait détester ce retour. Malgré tout , nous arrivons en un seul morceau à Battambang, et pouvons éprouver un vrai soulagement.

Le soir nous irons manger une pizza, alors oui de temps en temps il faut savoir oublier la culture et nourriture locales pour se réconforter autour d’une bonne pizza après être rentré entièrement mouillés d’une journée en scooter.

C’est ainsi que se terminent ces quelques jours . Et me voilà de plus en plus proche de la fin car je m’en vais vers la dernière étapes au Cambodge

Écrire commentaire

Commentaires: 0

POURQUOI CE BLOG ?

Romain, 19 ans et l'une de mes passions se trouve être le voyage.

Accroché à la notion de partage dés mon plus jeune âge,j'ai décidé de créer ce blog pour que vous puissiez me suivre à travers mes aventures. Mon but est de vous communiquer les sentiments, émotions et réflexion que l'on peut avoir en voyage. J'essaierai de vous emmener avec moi grâce à des récits de voyage, des conseils et astuces, des photos, et même des vidéos. Le but de ce blog est aussi de te donner envie de voyager, de te faire découvrir de le monde pour que tu partes à sa rencontre par la suite.

BLOG VOYAGES      MES DESTINATIONS         PHOTOS        QUI SUIS-JE?    

Rejoins mes réseaux Sociaux

FACEBOOK

INSTAGRAM