Vang Vieng : Nature, Pluie et Coréens


Me voici donc à Vang Vieng, ancienne capitale de la fête et de la débauche au Laos. Aujourd’hui, cette ville porte en elle le regret de son passé sulfureux. Il y a quelques années de ça le gouvernement a pris des mesures conséquentes pour stopper cet état de fête constant. Maintenant Vang Vieng ressemble à une succession de guesthouses, d’hôtels, de restaurants et de bars ayant été construits lors de son apogée. Une multitude de bars au style décontracté et attrayant mais dépourvu d’ambiance et de client, se succèdent  le long de la rivière. Seuls les restaurants ne s’en sortent pas trop mal, manger reste vital, faire la fête moins. Hormis cela, la ville est envahie par les Coréens, allez savoir pourquoi ! Tous habillés de la même manière: maillot de bain, chaussures de plongée, tee shirt waterproof et un petit sac accroché à leur cou pour glisser portable et argent. Ils  louent tous un buggy car pour explorer les environs et aucun d'eux ne connait la discrétion, ils distillent sur leurs portables une musique coréenne insupportable et ont constamment besoin de parler fort! Voilà un beau contraste avec la léthargie que procure le Laos. Vous l’avez compris, cette suite de "copier coller" telle une armée colonisatrice a eu le don de m’insupporter . 

Arrêtons de parler de la ville en elle-même et attardons nous plutôt sur ses environs qui sont devenus l’attrait principal de la région dorénavant. 

 

Pendant deux jours j'ai loué un vélo pour me balader dans la campagne environnante. La région regorge de grottes, cascades, rivières, rizières, points de vue panoramiques et lagons que j’ai eu l’opportunité de découvrir. 

Entre une immense grotte dans laquelle je me suis à moitié perdu car je n’avais comme seule lumière celle de mon  téléphone, et l'ascension d' une colline au moment où la pluie décide de s’inviter, créant au passage un chemin  glissant à souhait (heureusement que la vue au sommet était plaisante) ces deux jours auront été sportifs. 

Mais le pire est arrivé lorsque je me suis décidé à aller au lagon le plus éloigné. Espérant trouver moins de monde et peut être une eau bleue et non marron à cause de la saison des pluies. Après 20km en vélo, sur une piste aux nombreux  creux et  bosses dépassant l’entendement,j’atteins mon but! Tout ce que je suis venu trouver est là!. Une eau bleu claire et presque personne. Toutefois, vingt minutes plus tard, les ennuis commencent. Un orage et une pluie torrentielle, dignes des tropiques, pointent le bout de leur nez. Je me rends vite compte que cela ne s’arrêtera pas et par conséquent je me fais une idée : je vais devoir faire le chemin retour sous cette pluie, assaillit par des milliers de gouttes d’eau. Cela a dû être les pires kilomètres de vélo de ma vie !! Le chemin se transforme par moment en véritable rivière, la moitié de la roue est sous l’eau et je traverse des flaques m’arrivant jusqu’au genoux. Entre énervement et exaspération je parcours le chemin retour aussi vite que possible. J’arrive à la guesthouse trempé jusqu’aux os, avec des fesses explosées  à cause du chemin et à une selle peu confortable. La douche chaude et la bière furent très appréciées le soir même! 

 

En omettant toutes ces petites mésaventures qui font partie du voyage, les environs de Vang Vieng sont pourvus de paysages magnifiques. Les nombreuses rizières disséminées partout dans la campagne offrent un spectacle magnifique. On retrouve la vie rurale laotienne dans toute sa splendeur,  maisons en bois  sur pilotis, sérénité des habitants se prélassant aux abords des chemins sur leur plate-forme en bois propice à la sieste. Buffles et vaches traînant sur la route,  les enfants s’amusant dans la moindre flaque d’eau. 

Voilà un petit aperçu de cette région portant bon  nombre de contrastes mais valant tout de même le détour

 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    jeanine (jeudi, 03 août 2017 11:49)

    la pluie, encore la pluie, s'est pas la bonne saison pour
    visiter ce pays>. tu as quand même fait quelques belles photos.
    a bientôt la suite avec le soleil; Gros bisous
    Jeanine

POURQUOI CE BLOG ?

Romain, 19 ans et l'une de mes passions se trouve être le voyage.

Accroché à la notion de partage dés mon plus jeune âge,j'ai décidé de créer ce blog pour que vous puissiez me suivre à travers mes aventures. Mon but est de vous communiquer les sentiments, émotions et réflexion que l'on peut avoir en voyage. J'essaierai de vous emmener avec moi grâce à des récits de voyage, des conseils et astuces, des photos, et même des vidéos. Le but de ce blog est aussi de te donner envie de voyager, de te faire découvrir de le monde pour que tu partes à sa rencontre par la suite.

BLOG VOYAGES      MES DESTINATIONS         PHOTOS        QUI SUIS-JE?    

Rejoins mes réseaux Sociaux

FACEBOOK

INSTAGRAM