Berlin, victime de sa réputation ? Pas donnée au premier venu ?

"Si il n'y a pas d'émotions si il n'y a pas un choc, si on ne réagit pas a la sensibilité, on ne doit pas prendre de photo.

C'est la photo qui nous prend"

Henri Cartier Bresson

Voilà quelques jours que je suis rentré de Berlin et j’avoue avoir un avis assez partagé sur cette ville.

 

Je pourrais lui trouver autant de points positifs que négatifs et j’avoue avoir eu un peu trop d’attente vis-à-vis de cette ville, attentes qui n’ont pas forcément été assouvies.

 

Pour visiter Berlin, j’étais donc accompagné d’une amie. Au commencement nous étions trois, mais je suis entouré de personne n’arrivant pas à prendre un avion le bon jour.

 

Après plus de 20h de bus, avec un changement à Paris, oui je prends le bus pour aller à Berlin. Economie d’argent oblige. Je pose enfin les pieds dans cette ville sous une chaleur écrasante, 35° au compteur. Je me rends directement à l’auberge pour poser mon sac et me reposer un petit peu avant de partir à l’assaut de cette ville. Auberge loin des centres d’intérêts  (minimum 20 min de métro), moyennement accueillante et placée dans un quartier sans beaucoup d’attraits. Pour le moment je suis seul, Juliette (ma compagnonne de voyage) arrive dans deux jours.

 

Visiter Berlin seul est moyennement agréable, de base je n’aime pas forcément visiter une ville seul, et dans l’immensité de celle -ci je me sens un peu perdu. On ne peut pas dire que Berlin soit une jolie ville, stéréotype de la « jungle urbaine », entre bâtiments récents construits rapidement après les différentes guerres et bâtiments modernes, cela donne un mélange manquant de sensibilité, à mon gout. Le peu de bâtiments anciens ayant survécu au fil de l’histoire sont imposants et digne de l’architecture allemande, plus c’est gros plus ça passe !

 

 

La partie Ouest de Berlin, ancienne RFA, là où se trouvent tous les gros bâtiments historiques, comme le Reischtag, ancien palais d’Hitler, où j’y ai ressenti une bizarre sensation. Il y a aussi l’immense porte de Branderburger et d’autres bâtiments plus mastoques les uns que les autres. Et également le fameux Checkpoint Charlie, point de passage entre Berlin Est et Ouest contrôlé par les Américains, Français et Anglais à l’époque.



Ce n’est pas dans la partie Ouest que nous avons passé le plus de temps, hormis l’immense parc, endroit parfait pour s’y prélasser en lendemain de soirée. Berlin m’attirait beaucoup pour son côté alternatif et pour la musique électronique, notamment la techno. Et tout ça se trouve à l'Est.

 

Côté architecture, l’est et ouest sont tout aussi moches l’une que l’autre, mais, c’est dans la partie Est que j’ai trouvé les bars et endroits les plus déjantés de ma vie.

 

  •       Le Yaam, club/bar, au bord du fleuve dans une ambiance reggae, avec une plage, des barbeuq, et des rastas pieds nus, idéal pour commencer ou finir une soirée !
  •     Le Holzmarkt, lieu très hétéroclite et plus familial mais tout aussi déjanté et inhabituel, où on peut y manger de la cuisine vegan (pour les adeptes, on peut manger végétarien partout à Berlin), ou y boire une bière au bord du fleuve sur un transat.

Je ne peux malheureusement pas vous parler du Kater Blaue, club/ bar sous un pont où il n’est vraiment pas facile d’entrer.

 

Toujours dans la partie Est, la Raw Area, grand complexe d’usines désaffectées reconverties en bars, clubs, et restos. Dans une ambiance alternative et décalée, aux murs recouverts de tags. Nous passerons notre première soirée ici, le dimanche, où nous passerons de bar en bar, en alternant entre ambiance hip-hop, jazz et… match de foot ! Oui les allemands adorent le foot et n’ont sûrement pas la même définition que nous d’un lieu « alternatif », pour moi l’alternatif s’oppose au conformisme et jusqu’à preuve du contraire le foot est quelque chose de… très conforme. Je n’ai rien contre le foot mais la logique allemande ne s’aligne pas sur la mienne. 

Lors de notre deuxième soirée, après nous être fait jeté d’un club, par ma faute, j’avais totalement oublié de prendre ma carte d’identité sur moi et en Allemagne, les vigiles examinent plus ta carte d’identité qu'à la frontière Serbo-Croate ! Alors, n’imaginez même pas y mettre les pieds sans la vôtre …. Au final, nous nous sommes retrouvés au même endroit que le premier soir, cette fois-ci beaucoup plus calme, seul un bar est ouvert, et nous entendons enfin cette musique techno que nous cherchions. Étonnamment le bar n’est pas bondé, presque convivial. Musique techno, bière et shot de je ne sais plus trop quoi au programme. Heureux d’écouter une bonne musique techno qui nous tiendra jusqu’à la fermeture du bar, c’est-à-dire 7h du mat, ici pas trop de restriction de fermeture. Je rentre à l’auberge la tête embrumée, sous un ciel gris, suffoquant dans la moiteur des TRAM et Métro de Berlin.

 

 

Pour finir en beauté nous sommes allés à l’East Side Gallery, pans de mur non détruits reconvertis en véritable œuvre d’art. Pris d’assaut pas les tagueurs, c’est plus d’un kilomètre de mur recouvert entièrement de tags plus déjantés, engagés, et psychédéliques les uns que les autres.

 

C’est une partie de l’histoire que l’art a recouvert !




Certes, Berlin reste une ville pas comme les autres, cependant je pense qu’elle est victime de sa réputation.

 

Berlin ville alternative ? Oui à certains endroits, même si je trouve le côté alternatif de Ljubljana bien plus « vrai », Berlin capital de la techno ? Il y a vingt ans oui sûrement mais aujourd’hui je doute qu’il y aient plus de clubs que dans d’autres capitales européennes, la différence se fait peut-être sur la qualité. Berlin ville artistique ? Pas pour moi, il n’y a pas de graffiti à tous les coins de rue comme on pourrait le croire et je n’ai pas beaucoup vu de magasins d’art.  Certes nous avons visiter Berlin sans être accompagnés d'un Berlinois, est-ce une erreur ? Oui je pense, nous avons dû passer à côté de certaines choses que seul un Berlinois pourrait connaitre. Je retournerai dans cette ville accompagné d’un guide, cela remettra peut-être en question mon jugement.

 

Mais Berlin regorge de plein de points positifs, comme le fait de pouvoir boire sa bière en pleine rue à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit. Leur côté écolo très marqué, vous avez une consigne sur toutes les bouteilles que vous achetez, un réseau de transport super bien foutu qui réduit fortement le nombre de voitures circulant. La possibilité de manger végétarien sans aucun souci, mon amie l’était et n’a eu aucune difficulté à manger comme bon lui semblait. L’immense parc à 10 min du centre qui vous offre une sieste en toute tranquillité, les transports que vous ne payez pas, le métro étant dépourvu de portique et les contrôleurs aux abonnés absents, le prix de la vie un peu moins chère qu’en France et le côté vraiment décalé et alternatif de certains endroits.

 

Et dernière chose, est-ce que les Berlinois aiment les français ? Si c’est le cas ça ne se voit pas vraiment, on a quand même réussi à se prendre un seau d’eau sur la tête en fumant une clope à la fenêtre de l’auberge, et deux jeunes Berlinois ont essayé de nous arnaquer en tentant de nous embarquer dans un plan à la mord moi le nœud...  (oui j’utilise des expressions qui datent)

 

 

 

Bref, Berlin c’est bien,

avec un Berlinois c’est mieux,

allez-vous faire votre propre avis,

ce n’est pas loin !!!

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Len (dimanche, 17 juillet 2016 22:22)

    Génial ton changement de design sur le blog titi, c'est beaucoup plus agréable à lire et l'article est très bien rédigé, bravo!

  • #2

    SO (dimanche, 24 juillet 2016 19:09)

    tout à fait d'accord avec len !!!c'est sympa d'intercaler des photos entre les textes.C'est pour quand la prochaine vidéo???Je crois que je suis devenue un peu accro....

POURQUOI CE BLOG ?

Romain, 19 ans et l'une de mes passions se trouve être le voyage.

Accroché à la notion de partage dés mon plus jeune âge,j'ai décidé de créer ce blog pour que vous puissiez me suivre à travers mes aventures. Mon but est de vous communiquer les sentiments, émotions et réflexion que l'on peut avoir en voyage. J'essaierai de vous emmener avec moi grâce à des récits de voyage, des conseils et astuces, des photos, et même des vidéos. Le but de ce blog est aussi de te donner envie de voyager, de te faire découvrir de le monde pour que tu partes à sa rencontre par la suite.

BLOG VOYAGES      MES DESTINATIONS         PHOTOS        QUI SUIS-JE?    

Rejoins mes réseaux Sociaux

FACEBOOK

INSTAGRAM