La côte Monténégrine, Budva / Où l'Ours crapahute dans les rochers

Départ de Kotor pour Budva, aujourd'hui. Petit village sur la côte monténégrine, qui apparemment devient le rendez-vous des fêtards en été. Au moment ou j'y étais l'ambiance n'était pas là, par contre, le village est plutôt mignon. Toujours dans la même lignée des autres villes que j'ai traversé le long de l'Adriatique, ce petit côté médiéval, avec des toits bien rouges et, évidemment, des remparts. Mais ce genre de villages restent toujours agréables, souvent interdit aux voitures et l'ambiance y est relaxante.

Je décide d'aller voire une plage à côté de Budva. A ma surprise, la plage est fermée par une barrière, à cause des vagues jugées un peu trop grosses. Je décide quand même de passer par dessus, avec ce beau temps j'ai envie de me baigner moi ! Les vagues sont grosses mais pas dangereuses et je ne suis pas le seul à avoir eu cette idée de me rendre sur cette plage, malgré l'interdiction. Et, enfin, une page de sable ! Un beau sable orangé, entouré d'arbres derrière elle. L'eau n'est pas aussi turquoise qu'en Croatie même si elle reste cependant, bien claire. L'eau est plus chaude qu'auparavant, ce qui me permet de barboter un moment.

Le lendemain, je retourne sur cette même plage, pour tenter une exploration sur les rochers à plus de 30 mètres de hauteur. Je longe donc cette côte rocailleuse en escaladant rochers après rochers, grimpant sur quelques corniches a flanc de mer, essayant de descendre dans les caves sous-marines, mais... en vain. Après une demie-heure de crapahutage, je m’arrête un petit moment sur un rocher, plat, surplombant la mer. Je porte mon regard sur l'horizon et l'immensité de la mer se tenant devant moi. Je me prélasse une heure sur mon rocher, fixant toujours cette mer d'un bleu écarlate. Ma pseudo-méditation est perturbée au moment où, deux polonais décident, pour, je-ne-sais quelle raison, de se rendre sur le même rocher que moi, alors que, il y en avait une dizaine aux alentours. Heureusement, ils étaient sympas !

 

A l'auberge, je retrouve les deux américains que j'avais rencontré à Kotor, sans le vouloir, on se suivra jusqu'à Zablajk dans le nord du pays. Étant plus jeune qu'eux, j'ai le droit aux petites blagues, du style «you are a baby frenchie ! ». J'aurais tout de même bien rigolé avec eux, ils étaient simples et pas prise de tête a contrario de certaines personnes que j'ai pu rencontrer auparavent. A Budva, j'ai également testé le «  Raikia », une sorte d'eau de vie, alcool national, vénéré par les Monténégrins, qu'on vous sert presque chaque soir dans les auberges, en gage de bienvenue. Le lendemain, la tête un peu embrumée par le « Raikia », je me dirige vers le lac de Skadar, l'une des plus grandes réserves ornithologiques d'Europe.  


Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    sympathiques mais ancestrales folichones (dimanche, 12 juin 2016 22:16)

    ce doux air médiéval qui traverse tes photographies m'apparait comme un retour fatal au moyen-âge languit. Tu as su braver la rocaille et franchir l'interdit, canaille! Finalement tu es un véritable roseau pensant

POURQUOI CE BLOG ?

Romain, 19 ans et l'une de mes passions se trouve être le voyage.

Accroché à la notion de partage dés mon plus jeune âge,j'ai décidé de créer ce blog pour que vous puissiez me suivre à travers mes aventures. Mon but est de vous communiquer les sentiments, émotions et réflexion que l'on peut avoir en voyage. J'essaierai de vous emmener avec moi grâce à des récits de voyage, des conseils et astuces, des photos, et même des vidéos. Le but de ce blog est aussi de te donner envie de voyager, de te faire découvrir de le monde pour que tu partes à sa rencontre par la suite.

BLOG VOYAGES      MES DESTINATIONS         PHOTOS        QUI SUIS-JE?    

Rejoins mes réseaux Sociaux

FACEBOOK

INSTAGRAM