Venise, Venise...

Après avoir presque loupé mon bus pour Venise, j'arrive quand même à bon port. L'arrivée dans la ville est assez impressionnante car vous traversez un immense pont qui relie l'île à la terre ferme. Je prends un bus pour déposer mes affaires au camping, qui se trouve à une dizaine de minutes. Je dors dans une tente pré-montée avec deux petits lits. Certes, c'est rustique mais au moins, je dormirais sur un matelas !

Je commence ma visite de Venise. C'est vrai que cette ville est une merveille, cependant je suis un peu déçu... Je n'ai jamais vu autant de touristes de toute ma vie ! Les rues sont bondées de monde, la place Saint-Marc est pleine à craquer et les gens vous rentrent dedans sans aucun scrupule. Je trouve que la beauté de cette ville s'est ternie par les personnes qui l'a visitent mais qui ne l'a respectent pas.

Le soir, mes parents me déconseillent ce centre-ville surchargé. Je décide donc pour le lendemain deux solutions : la première est de monter au nord de la ville et la deuxième est de visiter une petite île au large de la côte. J'opte donc pour la dernière.

00h30 : je dors profondément lorsque ma tente s'ouvre. Je me réveille en sursaut en constatant rapidement que le deuxième lit de ma tente ne servira pas seulement à poser mes affaires mais surtout à accueillir une seconde personne.

Se présente à moi, un certain Hicham, 29 ans, d'origine marocaine et qui parle très bien le français. Il m'explique qu'il est partit il y a trois semaines en Europe afin de visiter du pays. Un miracle qu'il se retrouve sur ma route ! J'échange quelques mots avec lui et nous décidons de partir ensemble demain, pour visiter Venise.

Je pars donc avec mon premier compagnon de route pour découvrir le second tournant de cette belle ville. Hicham était un peu perdu et ne savait pas où aller alors, je m'improvisa guide touristique, comme j'aurais pu le faire pour des chinois asthmatiques. Je l’emmène dans des petites ruelles et des endroits qui me semblaient sympas. Nous passons devant le marché du Rialto, où je m'arrête acheter une poignée de fruits, puis, nous continuons notre chemin. Nous arrivons ensemble à s'éloigner de cette foule incessante et de tomber sur des ruelles vraiment charmantes.

Il est midi et nous nous séparons pour visiter la ville chacun de notre côté. Je monte au Nord de la ville et découvre une autre Venise, celle à laquelle je m'attendais ! Du linge qui sèche au dessus d'un canal, des petites maisonnettes colorées, des petites places où les italiens prennent leur café, un calme apaisant, une gondole qui passe de temps à autre ou encore, le clapotis de l'eau fait par la palme du gondolier et un accordéoniste qui joue dans la rue... Voilà l'image que j'en avais de cette fameuse Venise et je l'a trouve enfin !

Cette superbe ville est une vrai fourmilière ! Et nous, nous en sommes les fourmis, suivant bêtement la Reine qui loge à la place Saint-Marc. Cette place qui, d'ailleurs, suscite beaucoup (trop?) de convoitises... Cette fourmilière comporte des ponts, de magnifiques vues, des canaux mais ce sont des éléments trop vites oubliés par les fourmis voyageuses, ce qui est à mon goût, très dommage. Pour découvrir le véritable charme de cette ville et comprendre pourquoi elle est si exceptionnelle, il vaut mieux ne pas trop s'attarder sur les monuments touristiques. Au lieu de ça, perdez-vous, éloignez-vous du centre-ville, allez à l'encontre des Vénitiens mais surtout, arrêtez-vous, observez, écoutez. Ressentez tout ce qu'il se trame dans cette ville et vous comprendrez pourquoi on en parle tant !

 

Après avoir été déçus par une approche classique de la ville, je repars, heureux, me disant que cette ville était à voir au moins une fois dans sa vie. Pour l'a comprendre, il faut savoir dénicher sa beauté intérieure en sortant des sentiers battus.   

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    jeanine (samedi, 23 avril 2016 11:46)

    j'aime la façon dont tu as su découvrir Venise et tes photos me rappellent de bons souvenirs bon courage pour la suite de ton voyage .Gros bisous

  • #2

    Wanderer (dimanche, 24 avril 2016 22:43)

    J'aime cette façon de raconter ! Et de rencontrer quelqu'un, l'accueillir dans ta tente était votre premier contact ?

  • #3

    Les Chemins D'Ours (jeudi, 28 avril 2016 14:20)

    @wanderer, oui ça a été notre premier contact, le hasard fait bien les choses des fois

POURQUOI CE BLOG ?

Romain, 21 ans et l'une de mes passions se trouve être le voyage.

Accroché à la notion de partage dés mon plus jeune âge,j'ai décidé de créer ce blog pour que vous puissiez me suivre à travers mes aventures. Mon but est de vous communiquer les sentiments, émotions et réflexion que l'on peut avoir en voyage. J'essaierai de vous emmener avec moi grâce à des récits de voyage, des conseils et astuces, des photos, et même des vidéos. Le but de ce blog est aussi de te donner envie de voyager, de te faire découvrir de le monde pour que tu partes à sa rencontre par la suite.

BLOG VOYAGES      MES DESTINATIONS         PHOTOS        QUI SUIS-JE?    

Rejoins mes réseaux Sociaux

FACEBOOK

INSTAGRAM